Si vous aimez voyager, loin, très loin de chez vous, Space Adventures est l’agence de voyage qu’il vous faut. Space Adventures est une société américaine de tourisme spatial fondée en 1998 par Eric C. Anderson.

Son offre comprend des vols atmosphériques en apesanteur, des vols spatiaux orbitaux et d’autres expériences liées aux vols spatiaux. Notamment la formation des cosmonautes, l’entraînement aux sorties dans l’espace et les visites de lancement.

A ce jour, sept de ses clients ont participé au programme de vols spatiaux orbitaux, dont un qui a effectué deux voyages dans l’espace.

Space Adventures agence de voyage qui vous envoie dans l'espace

L’histoire de Space Adventures

Eric C. Anderson est le président et le directeur général de Space Adventures. Il a cofondé la société en 1998 avec plusieurs autres entrepreneurs des secteurs de l’aérospatiale, des voyages d’aventure et du divertissement. Le siège social de la société est situé à Tysons Corner, en Virginie. La société possède aussi un bureau à Moscou.

Space Adventures offre une variété de programmes tels que des missions de vols spatiaux orbitaux vers la Station spatiale internationale. Ainsi que des missions circumlunaires autour de la Lune, des vols en apesanteur, des programmes de formation de cosmonautes. Enfin l’agence de de tourisme spatial propose aussi des programmes de qualification de vols spatiaux et des réservations sur de futurs vaisseaux spatiaux suborbitaux.

Le conseil consultatif de la société comprend Buzz Aldrin, les astronautes de la navette spatiale Sam Durrance, Tom Jones, Byron Lichtenberg, Norm Thagard, Kathy Thornton, Pierre Thuot et Charles Walker. Ainsi que l’astronaute de Skylab/Shuttle Owen Garriott et le cosmonaute russe Yuri Usachev.

histoire de Space Adventures

Les premiers touristes de l’espace de Space Adventures

Depuis 2001, Space Adventures a lancé sept clients sur huit missions réussies vers l’ISS. En avril 2001, la société a envoyé dans l’espace l’homme d’affaires américain Dennis Tito ; contre la somme de 20 millions de dollars. C’est le premier touriste de l’espace.

L’homme d’affaires sud-africain Mark Shuttleworth a fait de même en avril 2002. Gregory Olsen est devenu le troisième citoyen privé à se rendre à l’ISS en octobre 2005. Il a été suivi par la première femme touriste de l’espace, Anousheh Ansari. Charles Simonyi, un ancien cadre de Microsoft, est devenu le cinquième touriste de l’espace à visiter l’ISS en avril 2007 ; puis à nouveau en mars 2009.

En 2008, le développeur de jeux Richard Garriott, est le sixième client à se rendre à l’ISS. En octobre 2009, le fondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberté, est devenu le premier touriste spatial canadien.

La soprano anglaise Sarah Brightman devait devenir la huitième cliente de Space Adventures. Cependant, la compagnie a annoncé en mai 2015 que Mme Brightman avait reporté son voyage « pour des raisons familiales personnelles ».

entrainement touriste de l'espace

L’espace commercial orbital

 

Dennis Tito

Le premier client des vols spatiaux orbitaux de Space Adventures et le premier explorateur spatial privé au monde. Il s’est rendu sur l’ISS en avril 2001 sur Soyouz TM-32.

L’homme d’affaires américain Dennis Tito a reçu une formation au Centre de formation des cosmonautes Youri Gagarine ; à la Cité des étoiles en Russie. Tito a participé à d’autres programmes de Space Adventures. Notamment un vol en apesanteur, un entraînement à la centrifugation et un vol en jet supersonique avant son vol orbital

Dennis Tito

Mark Shuttleworth

Mark Shuttleworth a passé 10 jours dans l’espace. Il s’est envolé avec deux membres d’équipage, le commandant russe Yuri Gidzenko et l’astronaute italien Roberto Vittori.

Ils ont décollé à bord de la fusée Soyouz TM-34 depuis le cosmodrome de Baïkonour ; au Kazakhstan, le 25 avril 2002. Avant son vol, M. Shuttleworth a suivi le programme de pré-qualification orbitale de Space Adventures. Il a subi près de huit mois de formation et d’examens médicaux ; dont un programme d’orientation d’une semaine au Centre spatial Johnson de la NASA à Houston.

Un vol en apesanteur, une formation sur la centrifugeuse et des cours sur les systèmes de communication, de guidage et de contrôle du vaisseau spatial russe Soyouz et de l’ISS ont également fait partie de sa formation. Mark Shuttleworth a consacré son vol à l’éducation de la jeunesse sud-africaine et à la recherche scientifique.

Mark shuttleworth iss

Gregory Olsen

Le Dr Gregory Olsen a suivi plus de 900 heures d’entraînement à Star City, en Russie. Lui et ses compagnons d’équipage se sont élancés du cosmodrome de Baïkonour le 1er octobre 2005 à bord du Soyouz TMA-7.

À bord de l’ISS, il a participé à un programme de recherche préparé par l’Agence spatiale européenne qui a étudié la réaction du corps humain à l’environnement de microgravité. Par le biais de la radio amateur à bord de l’ISS, le Dr Olsen a contacté des lycéens du New Jersey et de New York.

Gregory Olsen

Anousheh Ansari

Ensuite, Anousheh Ansari a décollé sur Soyouz TMA-9 le 18 septembre 2006 de Baïkonour. Elle est devenue la quatrième (et première femme) touriste de l’espace.

Pendant son séjour de huit jours à bord de la station spatiale internationale, Anousheh Ansari a mené quatre expériences pour l’Agence spatiale européenne.

Notamment des recherches sur les mécanismes de l’anémie, sur la façon dont les changements musculaires influencent les douleurs lombaires, sur les conséquences des radiations spatiales sur les membres d’équipage de l’ISS et sur différentes espèces de microbes qui se sont installés dans la station spatiale.

Anousheh Ansari

Charles Simonyi

Le Dr Charles Simonyi est le premier client des vols orbitaux répétés de Space Adventures. Sa première mission spatiale a eu lieu en 2007 à bord du Soyouz TMA-10 et sa deuxième en 2009 à bord du Soyouz TMA-14.

Les objectifs de Charles Simonyi pour ses deux missions étaient de faire progresser les vols spatiaux civils. Ainsi que d’aider la recherche sur les stations spatiales et d’impliquer la jeunesse du monde dans la science des voyages spatiaux. Son site web, www.charlesinspace.com, a été consulté par 33 millions de personnes.

Charles Simonyi

Richard Garriott

Richard Garriott est devenu le premier Américain et le deuxième voyageur spatial de la deuxième génération après son père, l’astronaute Owen Garriott, dans l’espace en 2008. Il est également la deuxième personne à porter le drapeau britannique dans l’espace.

Il s’est envolé pour la Station spatiale internationale le 12 octobre 2008 à bord de Soyouz TMA-13. L’objectif principal de Richard pour sa mission était d’encourager la participation commerciale. En encourageant la participation d’individus, d’entreprises et d’organisations à son vol spatial, Richard espérait démontrer qu’il existe un potentiel commercial dans l’exploration privée de l’espace, tout en faisant progresser la compréhension de l’espace.

Aussi, un de ses coéquipiers lors de son voyage de retour sur Terre à bord de Soyouz TMA-12 était Sergey Volkov ; le premier voyageur spatial de deuxième génération, qui a suivi son père, le cosmonaute Aleksandr Volkov dans l’espace.

Richard Garriott

Guy Laliberté

Enfin, Guy Laliberté est le premier touriste spatial canadien qui a atteint l’orbite le 30 septembre 2009 à bord de Soyouz TMA-16. En orbite, Guy Laliberté a fait la promotion de la Fondation One Drop et a proclamé sa mission comme une « Mission poétique et sociale ».

Il a également dirigé le tout premier événement artistique et social, « Les étoiles en mouvement et la Terre pour l’eau » ; qui a eu lieu le 9 octobre 2009 depuis l’espace. Cet événement de deux heures a été organisé par Laliberté et de nombreuses célébrités telles que Salma Hayek, Shakira et Bono, qui y ont participé depuis la Terre. Il est revenu sur Terre à bord de Soyouz TMA-14.

Guy Laliberté

Les clients qui ont participé à la formation uniquement

  • Barbara Barrett
  • Lance Bass
  • Esther Dyson
  • Daisuke Enomoto
  • Nik Halik
  • Sarah Brightman
  • Satoshi Takamatsu

 

Le cercle des explorateurs de la mission orbitale

Ce programme permet aux particuliers de réserver des places sur de futurs vols spatiaux orbitaux. Ils ont la possibilité de se rendre en orbite selon leur horaire avec un accès préférentiel aux sièges de la mission. Ils peuvent choisir de vendre leur siège à un autre astronaute privé.

Sergey Brin, co-fondateur et président de la technologie pour Google Inc, est devenu le membre fondateur du groupe « Founding Explorer ». Il a versé un dépôt de 5 millions de dollars pour un futur vol spatial orbital.

Space Adventures a créé le Cercle des explorateurs de missions orbitales afin de constituer un consortium définitif de futurs explorateurs privés de l’espace. Tous partagent un objectif à vie de vol spatial orbital ou l’investissement dans celui-ci.

Space Adventures a initialement créé six postes d' »explorateur fondateur » dans le Cercle des explorateurs de missions orbitales. Chacun d’entre eux ayant un accès prioritaire pour participer aux futures missions spatiales orbitales.

 

Spacewalk

Ensuite, en 2006, la société a annoncé qu’elle commencerait à offrir une option de sortie dans l’espace à ses clients se rendant à l’ISS. La sortie dans l’espace permettrait aux participants de passer jusqu’à 1,5 heure à l’extérieur de la station spatiale et coûte environ 15 millions de dollars.

Elle prolongerait la mission orbitale d’environ six à huit jours. La sortie dans l’espace serait réalisée dans la combinaison spatiale Orlan de conception russe. Ainsi, l’entraînement pour la sortie dans l’espace nécessiterait un mois de formation supplémentaire en plus des six mois déjà requis.

Spacewalk touriste espace

Mission lunaire

Space Adventures propose de réserver à l’avance une future mission lunaire. Cela inclut un voyage pour faire le tour de la Lune, sur une trajectoire circumlunaire. Le prix a été annoncé à 100 millions de dollars par siège.

Cette mission utilisera deux véhicules de lancement russes. Une capsule Soyouz sera lancée en orbite terrestre basse par une fusée Soyouz. Une fois en orbite, la capsule avec équipage s’amarrera à un second module de propulsion lunaire, non armé, qui alimentera ensuite la partie circumlunaire du voyage.

La mission durera 8-9 jours. Cela comprend 2½ jours en orbite terrestre, l’amarrage avec l’étage de propulsion, 5 jours pour atteindre l’orbite lunaire ; ainsi qu’une observation de la Lune de 45 minutes à partir de 100 km et 2½ jours pour revenir sur Terre.

Ensuite, en 2011, Space Adventures a annoncé qu’elle avait vendu un des sièges du voyage lunaire pour 150 millions de dollars et qu’elle était en négociation pour la vente d’un deuxième siège. Ils n’ont pas voulu révéler le nom de la personne à qui le billet a été vendu.

Space Adventures s’attend à ce que le premier voyage circumlunaire ait lieu avant la fin de la décennie.

Mission lunaire tourisme de l'espace

Véhicule suborbital Explorer

La société, ainsi que Prodea et l’Agence spatiale fédérale de Russie, ont commencé au milieu des années 2000 à développer un système de transport spatial suborbital. Il l’ont appelé Explorer. Le véhicule devait être conçu par le bureau d’études Myasishchev, une organisation aérospatiale russe qui avait développé d’autres avions et systèmes spatiaux.

Space Adventures a abandonné le projet Explorer en 2010 car « il est devenu trop cher ».

 

Fusée suborbitale Armadillo

En 2010, Armadillo Aerospace travaillait sur une fusée commerciale suborbitale qui devait être commercialisée par Space Adventures. Le prix par passager a été annoncé en avril 2010 comme étant de 102 000 dollars pour un vol à 62 miles d’altitude ; au-dessus de la ligne Karman.

La technologie développée devait être un véhicule suborbital à décollage et atterrissage vertical (VTVL) transportant des touristes de l’espace à au moins 100 kilomètres d’altitude. L’effort de développement du vaisseau spatial a été financé conjointement par Armadillo et Space Adventures.

Le projet est au point mort, puisque les actifs d’Armadillo Aerospace ont été vendus à Exos Aerospace en mai 2014. Il semble d’ailleurs que la société propose désormais des vols en orbite basse à bord des fusées Dragon de SpaceX.

vol orbite basse dragon spacex

Space Adventures et SpaceX

Aujourd’hui, la société spatiale américaine SpaceX a annoncé chercher quatre clients privés pour un vol dans l’espace qui aura lieu en 2022.

La société d’Elon Musk a signé un accord avec la société Space Adventures afin de commercialiser les 4 places pour cette mission qui coûtera sans doute plus de 100 millions de dollars.