Dark Light

Le bokashi est une méthode unique de compostage et de fermentation. Actuellement très tendance dans la cuisine, elle trouve ses racines dans les pratiques agricoles traditionnelles d’Asie. Le bokashi utilise un mélange de matières organiques et de microorganismes efficaces pour augmenter le renouvellement des microbes dans le compost et les sols. Soumis principalement à la fermentation lactique, les déchets organiques traités de cette manière sont utilisés pour améliorer le sol et la qualité des cultures.

Le bokashi est devenu de plus en plus populaire en raison de son aspect pratique et de son efficacité. Contrairement à d’autres types de compostage qui nécessitent de grands bacs ou un espace extérieur, le bokashi ne nécessite qu’un seau et quelques autres outils simples. Il peut être réalisé dans de petits espaces intérieurs et les micro-organismes efficaces nécessaires peuvent être facilement achetés.

La technique est devenue populaire au Japon dans les années 1980, lorsque le Dr Teruo Higa a commencé à promouvoir sa combinaison de micro-organismes efficaces pour le bokashi. Mais le processus de fermentation des déchets organiques pour le compostage est pratiqué dans toute l’Asie depuis des siècles. Récemment, des chercheurs ont suggéré que la production de liquide fermenté pour la fertilisation s’est produite pour la première fois en Inde. Des textes datant de l’an 1000 après J.-C. mentionnant le kunapajala (liquide sale) ou le kunapambu (saleté fermentée).

Le bokashi a également des liens avec d’anciennes techniques agricoles coréennes et japonaises ; on l’appelle parfois le compostage du samouraï. Des techniques dans lesquelles la fermentation permettait de décomposer en toute sécurité la viande ; ainsi que les déchets laitiers pouvant contenir des microbes pathogènes.

Bokashi - Qu'est-ce et comment ça fonctionne 1

Comment fonctionne le Bokashi ?

Les scientifiques japonais ont développé des micro-organismes efficaces dans les années 1970 à l’université de Ryukyus à Okinawa. Le Dr Higa a découvert que les microbes peuvent coexister dans des cultures mixtes et être introduits dans l’environnement naturel. Il a aussi découvert que les avantages individuels de chaque microbe sont amplifiés lorsqu’ils sont combinés avec des microbes compatibles. Ces combinaisons de microorganismes efficaces introduits dans des matières organiques et fermentés par la suite produisent le bokashi.

La fermentation est fondamentalement un processus anaérobie. Les microbes responsables de la fermentation des matières organiques fonctionnent sans oxygène. La fermentation est fondamentalement un processus anaérobie.

En effet, les microbes responsables de la fermentation des matières organiques fonctionnent sans oxygène. Par conséquent, la plupart des bokashi à domicile ou à petite échelle nécessitent un récipient scellé pour stocker les restes de nourriture.

En occident, le bokashi commence généralement par un mélange de déchets de cuisine et d’inoculant de bokashi ; une combinaison de micro-organismes efficaces, d’eau et de mélasse mélangés à du blé et du son que l’on peut acheter déjà préparés.

Laissé à fermenter pendant 2 à 3 semaines, le mélange produit un lixiviat (communément appelé thé bokashi). Il contient des acides organiques, des alcools et d’autres métabolites qui s’accumulent et qui doivent être périodiquement drainés pour maintenir l’activité microbienne. Après la fermentation, le mélange de bokashi est enterré sous terre pendant deux semaines. Une periode au cours de laquelle il se dégrade davantage et libère des nutriments.

composteur de cuisine bokashi

Outils pour effectuer son Bokashi

Ce qui rend ce composte unique par rapport aux autres méthodes de compostage et de fermentation des déchets est l’utilisation de microorganismes efficaces. L’inoculant pour bokashi est largement disponible en ligne ; seul ou dans le cadre de kits de démarrage pour bokashi. Un composteur de cuisine bokashi prêt à l’emploi se trouve très facilement.

Vous pouvez également faire du bokashi par vous-même. Mais il vous faudra tout de même acheter des micro-organismes efficaces. Un composteur de cuisine bokashi prêt à l’emploi se trouve très facilement.

En plus de l’inoculant, le compostage du bokashi nécessite un récipient hermétique avec un couvercle solide pour la fermentation anaérobie, ouvert uniquement pour ajouter des restes de nourriture et du son de bokashi en couches.

Le récipient doit être muni d’un robinet solide au fond pour permettre de vider périodiquement le thé de bokashi. La matière fermentée à l’intérieur peut être ajoutée à un tas de compost extérieur ou enfouie dans le sol en 10 jours seulement. Certaines personnes gardent une plaque à l’intérieur de leur récipient de fermentation pour presser les déchets organiques ; ce qui aide à déplacer le lixiviat vers le fond pour le drainer et empêche l’oxygène d’atteindre les restes de nourriture.

Outils pour effectuer ce compostage

Petite méthode de compostage étape par étape

  • Placez la grille en plastique sur le rebord près du fond du seau. Assurez-vous que le robinet est en position d’arrêt.
  • Ensuite, placez vos déchets de cuisine dans le seau et saupoudrez une poignée de mixe sur chaque couche de déchets. À titre indicatif, utilisez environ 1 cuillère à soupe de mélange pour chaque tasse de déchets. Utilisez plus de mixe lorsque vous ajoutez des aliments riches en protéines ; par exemple de la viande, du poisson, du fromage et des œufs.
  • Vérifiez que le couvercle est bien fermé à tout moment.
  • Ensuite, videz régulièrement le jus de Bokashi produit à l’aide du robinet situé au fond du seau.
  • Répétez cette opération jusqu’à ce que le seau Bokashi soit plein.
  • Une fois rempli, les déchets sont prêts à être enterrés.
  • Si vous avez deux seaux Bokashi, recommencez le processus dans votre deuxième seau, en laissant le contenu du premier seau continuer à fermenter. Continuez à vider le jus de bokashi régulièrement.
  • Enfin, lavez votre seau Bokashi après chaque utilisation.

Pourquoi Bokashi ?

Actuellement, les déchets alimentaires représentent environ 40 % des déchets solides municipaux dans les décharges. Il a été démontré que ces déchets contiennent des agents pathogènes dangereux. Ainsi, environ 80 % des déchets alimentaires solides contiennent des coliformes fécaux ; selon une étude de l’EPA.

Si l’on renonçait à jeter les déchets alimentaires à la poubelle et si l’on optait pour le bokashi, cela signifierait non seulement l’élimination des déchets alimentaires solides des décharges, mais aussi la disparition des agents pathogènes moins dangereux susceptibles de s’infiltrer dans les cours d’eau et les zones agricoles.

Moins de déchets avec le Bokashi

Le compostage traditionnel signifie également moins de déchets alimentaires. Mais les matériaux de compostage comme la viande et les produits laitiers nécessitent une chaleur élevée et un entretien important ; alors que les déchets de viande et de produits laitiers sont facilement fermentés et ajoutés au sol en toute sécurité avec le bokashi.

Les cuves de fermentation du bokashi occupent un petit espace à l’intérieur et ne nécessitent pas le mélange de matières vertes et brunes comme le fait le compost. Cela peut être fait à peu de frais et avec un minimum d’efforts.

Moins d’odeurs avec le Bokashi

Comme le bokashi est produit dans un bocal scellé, il dégage moins d’odeurs que le compostage traditionnel. Aussi, il permet également de recueillir facilement les lixiviats de la cuve de fermentation.

Ces derniers contiennent des niveaux importants de composés organiques et inorganiques dissous. Ce liquide, connu sous le nom de thé bokashi, est à la fois précieux et potentiellement dangereux. Il pourrait polluer les sources d’eau potable s’il était laissé s’écouler hors du site dans les milieux agricoles.

Dans les milieux contrôlés, tels que le compost de bokashi domestique, le lixiviat ou engrais liquide peut être utilisé pour fertiliser les plantes et enrichir le sol. Si vous ne souhaitez pas utiliser le compost, il peut également être évacué en toute sécurité dans les égouts si vous faites partie d’un réseau d’égouts municipal.

Pour être certain que votre thé bokashi fonctionne avec vos plantes, vous pouvez l’ajouter au sol et en faire analyser un échantillon par votre service agricole local. Il est important d’avoir une idée des éléments que vous ajoutez au sol ; ainsi que des éléments et des concentrations idéales pour la plante.

Le Bokashi est-il mieux que le compostage classique ?

Bokashi rend le compostage plus flexible ; et donc plus simple. Le compostage régulier a souvent une courbe d’apprentissage abrupte en raison de variables allant des parasites au climat. L’humidité, par exemple, influence les matériaux et l’entretien dont un tas de compost a besoin ; ainsi que les nutriments dont le sol a besoin à partir du compost.

Certains trouvent le bokashi plus facile à maîtriser parce qu’il se fait généralement en petites quantités et qu’il est prêt plus rapidement qu’un gros tas. Ce qui en fait plus un exercice d’entraînement qu’un processus d’attente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts